LE MAÎTRE  « MASATO MATSUURA » tilde


 

photo by Romain JACQUOT

Photo par Romain JACQUOT

 

Né en 1965 à Takarazuka au Japon, Masato Matsuura se forme au théâtre Nô auprès de Maître Tetsunojyo Kanze VIII, dont il a été Uchi Deshi (disciple direct). Il participe à de nombreuses représentations dans différents théâtres au Japon (National Noh Theatre,…), et notamment à des spectacles dirigés par Hideo Kanze.

A partir de 1992, il étudie le théâtre contemporain pour diversifier ses techniques de scène, ainsi que le théâtre classique japonais, ce qui l’amène à participer à diverses productions au Japon.

Parallèlement, il se forme au Karaté du style Kyokushin, puis dans une école de sabre au style Hokushin Ito Ryû, au Kenjutsu et au Kendo moderne (Gendaï-Kendo). Mais l’agressivité des techniques l’amène à chercher une autre voie pour travailler sans s’abîmer le corps.
Il se forme alors au sabre à l’école Niten de Tokyo, à l’Aiki jyujitsu avec Maître Daitoryu Yoshimaru Keisetsu (Tokyo) et au Tai-chi. La double approche du théâtre et des arts martiaux lui permet de réfléchir à l’essence du mouvement et à une expression corporelle
fondée sur une conscience en profondeur de la fluidité et de la construction du corps, qui sont le fondement des théâtres traditionnels japonais, réalisant l’union des arts du chant et des armes, du texte et de la danse.

Installé à Paris depuis 2006, Masato Matsuura partage actuellement son activité entre l’enseignement et la scène. Il a fondé à Paris l’école Sayu et le dojo des Deux Spirales. Il donne régulièrement des cours et stages à Bruxelles et à Caen notamment, ainsi que des master classes en France, Belgique, Bosnie et au Japon. Il a aidé divers artistes (musiciens, danseurs, comédiens,…) à améliorer leur pratique corporelle grâce à son travail sur l’essence du mouvement.

Du côté des planches et de la caméra, il a participé au tournage du film I, Samourai, produit pour la BBC par Patrick Dickinson. Son spectacle Kakushidanuki / Le Blaireau caché, avec la Compagnie des Lucioles (Compiègne) a reçu le prix Uchimura de l’Institut International du Théâtre de l’UNESCO. En 2005-2006, toujours avec la Compagnie des Lucioles, il a mis en scène le spectacle Camelia / Tsubaki, d’après une nouvelle d’Aki Shimazaki.
Depuis 2006, il participe avec l’ensemble de musique baroque Ausonia à une tournée de concerts-spectacles (danse de Nô) autour des sonates du Rosaire de H. Biber, en France, Belgique, Italie, Hollande.

En 2008, il réalise la chorégraphie du nouveau spectacle de la Compagnie des Lucioles Molière et son dernier sursaut. Il met aussi en scène Antigone de Sophocle, une production de La Bellone (Bruxelles). Sa réflexion sur le rayonnement de la culture hellénistique jusqu’en extrême-Orient l’a amené à s’inspirer des codes du Nô pour construire la chorégraphie et le jeu de masques de ce spectacle. En 2009, il joue le rôle du Japonais (texte et mouvement) dans Hiroshima Mon Amour basé sur le texte de Marguerite Duras et mis en scène par Ophélia Téillaud.

Il s’est produit à la Maison de la culture du Japon à Paris, au Festival d’Avignon, au Festival d’Ambronay, au Festival baroque de Pontoise, au Festival de Lanvellec, au Festival Wunderkammer 2008 (Trieste), aux Concerts parisiens/Philippe Maillard, à la Maison de la Bellone (Bruxelles); en France, Bosnie, Italie, Hollande, Belgique, Japon.

Le curriculum vitae détaillé de Masato Matsuura est disponible en suivant 128x128-pdfle lien.