Démonstration à Beyrouth

Quelle riche année, avec de nombreux défis, et tant de rencontres !

Ici, je ne raconte pas..

Simplement je tiens à remercier du fond du coeur ceux qui m’ont accompagné sur la route.

Pour terminer cette période, j’aimerais partager avec vous et avec son accord, l’échange que j’ai eu avec un jeune chercheur concerné par l’art martial:

“Je suis toujours sur la recherche universitaire dans les arts martiaux japonais, je commence à écrire mes observations. Encore merci pour votre accueil chaleureux, à vous et vos élèves. J’ai observé deux clubs, un de ninjutsu et le vôtre. Je n’ai malheureusement pas été bien reçu au club de ninjutsu. Néanmoins cette expérience avec l’école de ninjutsu fut intéressante car elle m’a permis de me rendre compte que certains enseignants d’arts martiaux abusaient de leur autorité et avaient une attitude sectaire. Votre club était beaucoup plus accueillant, les élèves plus amicaux. Vos réponses m’ont beaucoup aidé, je vous en remercie. (…) J’aurais une question à vous poser si cela ne vous dérange pas. Comment est-ce que vous définiriez la Voie? J’ai très souvent entendu ce terme et il est encore flou dans mon esprit.”   Bruce.

                                                                                               

Et ma réponse:

 

C’est un grand compliment pour mon école.

Effectivement, il y a des écoles qui fonctionnent comme des sortes de sectes.

Notamment avec l’art martial énergétique, le chemin devient facile si le maître en a envie.

Et moi aussi, j’ai été surpris par l’appétence des élèves à suivre ce chemin.

Je pense que se positionner comme le mouton d’un groupe sans réfléchir,  est plus aisé que de rester indépendant, je le comprends finalement.

Mais, ce n’est pas ce que je souhaite pour mes élèves. Je préfère qu’ils restent indépendants, avec une vision claire, plutôt que de subir une forme quelconque de contrôle.

Sans doute, ce n’est pas le bon choix à un niveau commercial, mais quand même…

Je n’ai pas de définition de la Voie, mais si j’ose dire juste pour l’instant: la Voie est un grand cosmos, comme nous sommes des micros cosmos. Elle est nous même enfin, et le chemin pour le découvrir, cela c’est la Voie.

 

Et j’ajoute maintenant un peu :

L’Art Martial peut être un moyen pour former des soldats qui tuent leurs ennemis sous l’ordre de leur chef. Je ne nie pas leur chemin.

Par contre, on a choisi la Voie, celle d’être comme des artistes qui créent, en cherchant au delà des techniques de combats, en réfléchissant à la recherche des anciens maîtres. Il est normal que notre chemin soit plus compliqué, plus aride, plus ardu.

 

On sait que toutes les épreuves et les douleurs que l’on a sur la route, vont plus tard se transformer en forces et joies.

 

Belles fêtes à tous !

Masato MATSUURA