Dojo Saint Ambroise

Introduction

En français le terme orientation, indique l’importance de se situer par rapport à l’orient et au lever du soleil.

En effet les églises jusqu’au XVIe siècle, et les temples religieux anciens,  étaient toujours orientés sur l’axe Est-Ouest, adapté à un rituel communautaire dirigée vers l’orient. Les tombeaux et les sépultures mortuaires, l’étaient de la même façon.

(L’orientation traditionnelle du chœur vers l’orient est déclarée facultative selon les préceptes de la Réforme catholique et selon le pape Pie V qui considère en 1572 qu’il importe plus que la façade de l’église soit bien orientée par rapport à la ville, son axe principal et sa grande place.)

Cependant, sous nos latitudes le soleil se lève et se couche à plus ou moins 35° de l’axe Est/Ouest selon la saison, entre les 2 solstices.

 trajectoire-soleil-voute-celeste   orient

On remarquera alors que les lieux sacrés anciens suivent cette même approximation. Par exemple Stone Hedge est aligné sur l’axe des solstices et non de l’équinoxe Est/Ouest ; et les églises étaient tracées à partir de l’ombre formée par un pieu le jour de la fête d’un saint protecteur.

A Paris : le vieux Paris, Notre-Dame, le Louvre et les Champs Elysées sont orientés selon le même axe (à plus ou moins 28° de l’axe Est/Ouest), où l’on y voit le soleil se lever le 4 novembre et le 7 février, et se coucher le 10 mai et le 1er aout. (Dans le cas de Paris, l’orientation de la Seine a certainement aussi son importance !)

 champs   stoneh

 Le Dojo

Le dojo (道場) est le lieu où l’on étudie et cherche la voie (道). Historiquement le dojo était la salle d’un temple religieux consacré à la méditation. Ces salles ont été utilisées par la suite pour l’enseignement des arts martiaux.

Le dojo obéit à des règles  concernant son orientation et est considéré comme un lieu sacré.

Le kamiza

Le côté honorifique, le kamiza (上座), littéralement le « côté élevé », est situé traditionnellement au Nord, face au sud. (« Kami » peut vouloir dire aussi « divinités » et même si il ne s’agit pas du même kanji (上 <-> 神), le jeu de mot est possible.)

Le kamiza dispose d’un autel (ou niche) : le tokonoma (床の間), où l’on peut déposer des éléments décoratifs. A l’origine cette alcôve représentait symboliquement la grotte céleste dans laquelle s’était réfugiée Amateratsu, la déesse du soleil. Dans cette niche, l’Empereur conservait les “Trois Joyaux” du Japon : un miroir de bronze poli, une épée droite, un joyau écarlate. Il est traditionnel d’y déposer un bouquet arrangé selon la tradition de l’ikebana (生け花 ).

Aujourd’hui, le kamiza est plus souvent simplement décoré d’un portrait représentant le fondateur de la discipline enseignée.

L’enseignant salut d’abord le kamiza puis s’assied dos au kamiza, face aux élèves. Et c’est aussi près de lui que doit être placé un invité de marque.

dojo

Le shimoza

Le côté situé à l’oposé du kamiza, au sud, est le shimoza (下座), littéralement le « côté bas », où sont assis les élèves qui font face au sensei. A droite, côté Est, les plus gradés, à gauche, côté Ouest, les moins gradés.

Le Shimoza représente le culte des ancêtres et la piété filiale ainsi que la force des anciennes traditions. C’est donc symboliquement le lieu où l’on va recevoir, dans le respect, l’enseignement des aînés qui perpétuent les traditions qu’ils ont reçus eux-mêmes de leurs pères.

Jôseki et Shimoseki

Le coin Est est appelé Jôseki  (上席) « coin supérieur » il est considéré comme Ura, donc Yin et féminin et est traditionnellement réservé aux instructeurs qui assistent le sensei.

Le coin Ouest est appelé Shimoseki (下席) « coin inférieur ». Il est considéré comme Omote, donc Yang et masculin et est occupé par les élèves les plus jeunes, les débutants, les moins gradés (kohai).

Symbolique d’enseignement

Cette orientation a une signification symbolique. Face au Sud, l’enseignant reçoit la lumière du soleil, qui est la connaissance qu’il doit transmettre. Les élèves ne peuvent voir cette lumière qu’au travers de la réflexion qu’en offre l’enseignant, qui se doit donc d’être le miroir le plus fidèle possible. Les pratiquants anciens sont du côté du soleil levant : de par leur ancienneté, ils commencent à comprendre les principes essentiels de leur discipline, alors que les débutants sont encore dans l’ombre.

Za 座et seki 席ne se distinguent pas clairement, les deux signifiant un « endroit », une « place assise ». Kamiza et Shimoza sont des notions très connues au Japon. Les dérivés Jôseki et Shimoseki sont très peu utilisés par ailleurs. L’utilisation de ces termes  permet de décrire  2 axes, 2 dimensions. Coin et côté. Abscisse et ordonnée. Symboliquement, l’axe principal Sud-Nord (en « za ») est  l’axe céleste, intemporel de la Voie, de la tradition, de l’observation et de la méditation ; l’axe Ouest-Est (en « seki ») est celui terrestre, temporel de l’exercice, de la confrontation et de l’expérience.

dojo_image_2La porte du dojo est traditionnellement construite dans l’angle inférieur situé au Sud-Ouest de la salle. Les débutants se trouvant près de l’aire d’attente dans le coin sud-ouest sont donc près de la porte d’entrée et de sortie. C’est le coin des « sans-grade » et « sans nom », ceux qui se faisaient tuer en premier lorsque le dojo était attaqué. A l’opposé, côté Est, les plus hauts gradés protégeaient le Maître de leur sabre.

Le placement des invités et des observateurs se font sur l’axe Ouest-Est d’un côté ou de l’autre selon que ce soit des observateurs de marque et de confiance.

 

Kamiza, Shimoza dans la vie de tous les jours, et courtoiserie japonaise

 

 s1313555182
 kam1  kam2
 kam3  kam4