Kissaki :

La pointe du sabre.

Seigan (ou Chudan) :

Seigan est la garde neutre et moyenne : le sabre en avant comme un bouclier. Le corps est caché derrière le sabre. La hanche est tournée vers la gauche, le pied droit est en avant. Il sera difficile de frapper quelqu’un en position Seigan.

Hassô :

Hassô est la position de frappe idéale en avançant. La main gauche au niveau du sternum porte le sabre vers le ciel. La main droite avec l’index au niveau de la bouche est prête à projeter le sabre vers l’avant. La hanche est tournée vers la droite, le pied gauche est en avant. Lors de la frappe la hanche se tourne vers la gauche et le pied droit avance.

Jodan :

Garde haute avec le sabre en l’air vers le ciel.

Gedan :

Garde basse avec le sabre vers le sol.

Utidati et Shidati :

Utidati est le sabre qui frappe. Il est celui qui enseigne la technique. C’est lui qui mène le rythme du mouvement. Il est situé à l’est dans le dojo,  soit à droite pour le public.

Shidati est le sabre qui fait la technique. Il est celui qui apprend la technique. Il suit le mouvement d’Utidati comme un miroir. Il est situé à l’ouest dans le dojo, soit à gauche pour le public.

Positionnement et distance à respecter :

La longueur d’un tatami est égal à 1 ken soit environ 1,80 m. Conventionnellement, il faut 3 pas pour avancer d’1 ken.

Au début de chaque forme, Utidati et Shidati sont éloignés de 3 kens.

Lorsqu’Utidati et Shidati sont en Seigan avec les deux Kissaki qui se touchent, ce qui correspond à la distance idéale de frappe, ils sont éloignés d’1 ken. S’ils doivent se rejoindre au centre dans cette position, à cette distance, il leur faudra donc faire 3 pas chacun.

Aya o kiru :

Lorsqu’Utidati et Shidati se retrouvent face à face en Seigan avec les deux Kissaki qui se touchent, avant la frappe, ils font onduler leur sabre harmonieusement en rythme et en phase. Ce rythme permet de créer les conditions qui appellent l’attaque.

Ni no Kiri (Zanshin) :

Ni no Kiri : deuxième frappe, ou Zanshin est le mouvement de vigilance effectué à la fin des trois premières formes. Le principe  est que lorsqu’Utidati se retire pour reprendre une position de frappe, Shidati le suit et l’empêche de frapper. Ce mouvement sera effectué harmonieusement, énergiquement et plutôt lentement.

Le Zanshin s’effectuera en deux temps.

Premièrement, Utidati, après avoir porté la frappe, recule le pied droit pour se retrouver les pieds joints et lève le sabre en Jodan avec la main gauche au niveau du menton. Au même moment, Shidati avance le pied droit pour se retrouver les pieds joints et laisse tomber le sabre en Gedan, le tranchant du sabre vers le sol.

Deuxièmement, Utidati recule le pied droit et lève le sabre en Jodan et en position de frappe, la main gauche au niveau  du front ; pendant que Shidati tourne le tranchant du sabre vers le ciel, avance le pied droit, et tout en descendant dans la terre sur le pied droit, amène son Kissaki au niveau du poignet gauche d’Utidati.